Puisque le choix du prestataire est LE facteur clé de succès d’un projet de réalisation de site internet, nous avons décidé de partager quelques conseils en la matière.

Un homme averti en vaut deux! La première vocation  de ce billet est de vous permettre d’anticiper et surtout d’éviter les futurs problèmes, il faut pour cela un tour d’horizon des principales mauvaises pratiques des “pseudos” agences web, webmasters, freelances et autres prestataires peu scrupuleux.

Sa deuxième vocation est de vous guider dans le choix d’un prestataire et vers les meilleures pratiques commerciales.

S’informer des risques

Les déboires sont nombreux, nous partageons ci-dessous quelques-uns des principaux cas que nos clients ont pu nous relater.

  • Nom de domaine acheté au nom du prestataire: le client n’est pas propriétaire de son nom de domaine…
  • Site en location ! Le client est captif et engagé : souvent sur une longue période, sans s’en rendre compte, il est engagé avec une société de crédit, prisonnier de ce seul interlocuteur (le concepteur ayant bien sur disparu) condamné à payer jusqu’à la fin du contrat pour un site qui ne vous appartient pas.
  • Hébergement fourni par le prestataire de piètre qualité : pour maximiser sa marge, celui-ci achète ce service en marque blanche au coût le plus bas à un fournisseur “bas de gamme” (incapacité à garantir un service de qualité en continu, serveurs obsolètes aux performances à peine acceptables, hébergement mutualisé sur des serveurs qui finissent parfois blacklistés)
  • Non-fourniture des codes d’accès administrateur : dépendance trop forte au prestataire, le jour où le client souhaite s’en séparer, celui-ci risque de lui faire un chantage ou d’exiger des frais de migration.
  • Non-fourniture d’une copie de sauvegarde du site acheté : le prestataire disparaît, le site aussi!… tout est à refaire.
  • Site utilisant un modèle et vendu au prix d’un design sur mesure : il n’y à aucun mal à utiliser des modèles, c’est même un impératif si on souhaite limiter les budgets, nous parlons ici de non transparence du prestataire.
  • Aucune réflexion stratégique ou prise en compte des enjeux du client : réalisation simplement technique du site
  • Prix d’appel très bas, masquant un engagement et des prix exorbitants à terme
  • Tarifs de maintenance trop élevés et injustifiés
  • Aucun service périphériques proposés, évolutivité difficile
  • Projets avortés qui vous laissent sur le carreau
  • Suivi inexistant
  • Fourniture d’un service de contenu rédactionnel standard allant jusqu’à desservir les intérêts du client
  • Prestataire dupliquant des modèles de sites à la chaîne : le client à le même si que plusieurs de ses confrères, à peine personnalisés de son logo et quelques couleurs.
  • Promesses de référencement non réalisées
  • Tacite reconduction des services et prestataire qui vous abandonne
  • Sites réalisés en 2014/2015 non responsive (design adaptatif aux terminaux mobiles)
  • Promesse de référencer en 24h faisant passer un simple référencement au nom du client ou un référencèrent sponsorisé comme une performance hors norme

Comprendre pour mieux choisir

Avant de poursuivre sur les conseil et la conclusion, il convient de bien comprendre plusieurs choses:

Un multitude de compétences

La réalisation d’un site internet revêt deux aspects: son but est quant à lui unique : servir votre business. Les deux aspects sont l’aspect technique d’une part, d’autre part l’aspect communication et marketing.
Réaliser un site internet efficace fait donc appel à une somme de compétences qu’une seule et même personne ne peut revêtir: c’est le mythe du webmaster, petit génie de l’informatique capable de faire rapidement (et pour pas cher) un site internet qui va servir votre business et vous permettre de surpasser vos concurrents sur la toile.

Autour d’un projet web travaillent le responsable de projet (le webmaster, véritable maître qui pilote le projet et coordonne les différents acteurs), l’infographiste, le graphiste et généralement le directeur artistique, le développeur, l’intégrateur, le rédacteur, le référenceur spécialiste en référencement naturel, le référenceur spécialise en référencement sponsorisé et éventuellement le community manager.

Ceci est évidement encore plus vrai pour le domaine de l’e-commerce qui requiert une liste des compétences et expertises encore plus longue.

Soyons clairs à présent : si votre site internet ne représente pas de valeur stratégique pour votre business, si vous n’attendez pas spécialement de votre site qu’il génère directement du chiffre d’affaire, si vous ne souhaitez pas un site sur mesure alors un bon freelance ferait aussi l’affaire, basez vous sur les critères ci-après pour le sélectionner. Si vous êtes encore moins exigeants et que vous avez du temps, contentez vous d’une page Facebook, ou d’un générateur de site fourni par certains hébergeurs (1&1 par exemple).

Du temps avant tout

La réalisation d’un site internet demande du temps ! Le temps de l’écoute, le temps de l’étude, le temps de la réflexion, le temps de la création graphique, le temps du développement, le temps de l’intégration, le temps des tests et recette, le temps de la formation  …

La réalisation d’un site internet coûte donc de l’argent, il est utopique de penser qu’on peut réduire à l’extrême ces coûts sans trancher dans la qualité de celui-ci. C’est l’une des principales erreurs rencontrées.

Le référencement

Le référencement naturel dépend de 2 facteurs externes en perpétuelle évolution: le positionnement de ses propres concurrents et la politique de classement des sites internet du patron Google. La mission d’un prestataire de référencement est toujours une affaire de moyens, jamais de résultats !

Le référencement est un travail de longue haleine qui consiste à analyser l’environnement, mettre en place une stratégie, analyser le résultat, affiner la stratégie et la mettre en oeuvre, analyser le résultat de cette seconde stratégie, affiner de nouveau la stratégie puis la mettre en oeuvre, analyser le résul… vous avez compris ! 🙂

Le référencement naturel coûte donc cher, contrairement au référencement sponsorisé pour lequel les résultats sont immédiats.

 

Pour conclure en 10 points

Maintenant que vous avez fait le tour des risques encourus et que vous avez une meilleure vision de ce que représente la création d’un site internet, voici comment choisir le bon prestataire:

1/ Fuyez tous les cas de figure cités dans cet article !
2/ Rencontrez les prestataires et laissez les vous poser les bonnes questions (si tant est qu’ils les posent… il peut aussi parler de lui et de son offre et s’auto-éliminer par la même occasion), présenter leur méthodologie de travail, demandez lui comment il envisage le développement de votre futur site et son suivi, cherchez les facteurs différenciateurs avec les autres agences/freelances.
3 /Demandez des références et n’hésitez pas à les vérifier en appelant au hasard un ou deux clients pour juger du sérieux de l’agence.
3/ N’oubliez pas que le design est un fort vecteur de confiance sur le web et que l’ergonomie fait l’efficacité du site, prêtez y attention.
4/ Cherchez à savoir si vous êtes un petit ou un gros client pour lui.
5/ Assurez vous toujours d’être propriétaire du nom de domaine, du site et de son contenu.
6/ N’achetez pas un prix! et méfiez vous des prix bas, un site professionnel ne coûte pas 500€. Ne vous laissez pas amadouer par les promesses d’une opportunité providentielle qui se présente à vous (vous pouvez en revanche continuer de faire croire à vos enfants que le père Noël existe).
7/ Préférez toujours un hébergement pris en votre nom chez un fournisseur renommé et géré par le prestataire (OVH ou Gandi en sont deux par exemple).
8/ Demandez quels domaines sont éventuellement sous traités par l’agence.
9/ Rédigez un brief si le projet est complexe, cela vous permettra d’obtenir un devis aussi précis que possible.
10/ Préférez toujours le modèle  suivant :

Achetez votre site internet (vérifiez que vous serez 100% propriétaire : nom de domaine, code source, contenu et graphismes) + accès administrateur et optez pour un forfait de maintenance incluant assistance, mises à jour, sauvegardes régulières et restauration en cas de pépin avec un engagement d’un an de préférence, demandez le tarif horaire du prestataire pour tout éventuel changement que vous souhaiteriez opérer durant la vie du site.
Vous voilà armés pour l’aventure !